Les plages d’Australie envahies par des Physalies

Physalie: © Wikipedia



Les physalies ont envahi en ce début d’année les plages du Nord-Est de l’Australie et ont piqué 3595 baigneurs, surtout dans l’Etat du Queensland.
Les physalies – qui ressemblent à des méduses et que l’on appelle aussi « galères portugaises » ou « vessies de mer » – peuvent entraîner en cas de piqûres venimeuses des inflammations de la peau et des douleurs.
Comme pour certaines méduses, il est nécessaire d’enlever les tentacules collées à la peau (certains préconisent de le faire avec du sable) puis de laver la zone irritée à l’eau tiède.
Les réactions peuvent être graves avec des détresses respiratoires et pertes de connaissance, ou plus légères comme des vomissements, nausées et vertiges.
Pour cette raison, plusieurs plages australiennes concernées ont fait l’objet d’une fermeture administrative par les « Lifesavers ».
En Australie, on appelle aussi ces « bêtes » des jelly fishes.
Selon les autorités, ce sont 10.000 cas qui sont constatés tous les ans en Australie.

France: en 2011, 1000 personnes environ avaient été piquées sur la Côte basque (Atlantique sud).



Comments

  • Lereporter
    9 janvier 2019 at 16 h 26 min

    Sale bête! Il paraît même qu’au nord-est de l’Australie il y a, en plus des physalies, des crocodiles. Et donc, tout cela empêche les Australiens de se baigner alors qu’il fait 35 degrés.

chat
Add a comment